OHMi Pima County : démarrage des premiers terrains sur l’énergie solaire

 

Nous avons le plaisir d’annoncer l’arrivée de Gabriela de Carvalho Bezerra et de Laetitia Balaresque ce 19 février 2022 dernier au sein de l’OHMi Pima County et du Laboratoire iGLOBES, unité du CNRS basée à l’Université d’Arizona à Tucson. Elles nous accompagneront sur le terrain de Pima County jusqu’au 18 mai 2022.

Laetitia Balaresque (gauche) et Gabriela De Carvalho (droite), Tucson, 2022.

Gabriela de Carvalho Bezerra a obtenu un diplôme de Masters in Philosophy in Race, Ethnicity and Conflict du département de Sociologie du Trinity College de Dublin. Après quelques années d’insertion professionnelle dans le secteur privé, elle reprend ses études dans le cadre d’un Master 2 en Études Environnementales à l’EHESS à Paris, sous la direction de Stéphane Tonnelat. Laetitia Balaresque est actuellement en Master 1 de Géographie, en gestion de l’environnement, à l’ENS de Lyon, et s’intéresse aux problématiques environnementales au prisme du paysage.

Dans le Pima County, leur objectif est d’observer le processus de transition énergétique, qui s’opère en lien avec le changement de paradigme de la relation homme / environnement et qui repose en grande partie sur la diffusion de l’énergie photovoltaïque.

Tucson Electric Power (TEP), acteur monopolistique de l’électricité à Pima County, s’engage à passer de 20 % de la production électrique avec des énergies renouvelables aujourd’hui, à 70 % en 2035. À l’interface du social et de la technique, le choix se pose entre un modèle basé sur de grandes centrales, et un modèle reposant sur une production distribuée, avec en son centre l’idéal du citoyen auto-producteur.
La consommation en électricité est croissante, et est tirée notamment par le passage de la flotte de véhicules aux véhicules électriques: il est donc nécessaire en parallèle d’augmenter considérablement la production d’énergie électrique.

Les impacts environnementaux de l’expansion du photovoltaïque seront chaque fois plus présents et visibles, alors que jusqu’à présent ces impacts étaient relayés hors du Pima County, notamment à Springerville, où les centrales à charbon ont été progressivement fermées. Sur ce territoire, les fermes solaires ont un poids de plus en plus significatif dans les dynamiques foncières, à l’instar de l’agrivoltaïsme. Par conséquent, de plus en plus de terrains seront réservés à la production photovoltaïque, et des centrales au gaz naturel devront potentiellement garantir la stabilité du réseau.

Ainsi, pendant ces trois mois de terrain, elles étudieront plusieurs modalités de production photovoltaïque dans le Pima County : la production massive de grandes centrales (ou de parkings avec ombrières) et la production à travers des installations de particuliers.



Citer ce billet
Nina Montes de Oca (2022, 7 mars). OHMi Pima County : démarrage des premiers terrains sur l’énergie solaire. ENERGON. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odsw

Nina Montes de Oca

Coordinatrice du programme Energon, TELEMMe - UMR 7303 Aix-Marseille Université / Docteure en Géographie et Aménagement Urbain - CREDA - UMR 7227

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search